De la classification sur Wikidata

Quand on classe des trucs, on a grosso-modo deux approches possibles : des cases hyper-pointues allant aussi loin que possible dans le détail, ou au contraire des cases très larges en laissant à l’utilisa⋅teur⋅trice le soin de croiser pour trouver ce qui l’intéresse. Wikimedia Commons a grosso-modo choisi la première approche, avec des catégories comme « [[Category:Castles in Andalusia at night]] [1]Je suis déçu : il n’y a pas de sous-catégorie [[Category:Castles in Andalusia at night facing left]]. », alors que Wikidata a plutôt choisi l’approche inverse, avec un grand nombre de propriétés que l’on peut croiser par le biais de requêtes SPARQL (entre autres), ce qui donne pour l’Alhambra de Grenade : « Nature de l’élément (P31) → château fort (Q23413) » et « Pays (P17) → Espagne (Q29) » et tout un tas d’autres déclarations [2]Wikipédia, quant à elle, hésite entre ces deux approches, selon les catégories..

Un château en Espagne (allégorie)
Un château en Espagne (satire)

Je dis « plutôt choisi » parce qu’il arrive qu’on tombe sur des cas où une classe tente de mélanger plusieurs axes, et qui suffisent généralement à démontrer pourquoi cette approche est une mauvaise idée. En l’espèce, je vais me pencher sur l’élément « bataille du Moyen Âge (Q15991159) » : ça tombe bien, c’est un domaine qui me botte.

Le problème des classes aux limites arbitraires

Le premier problème qui vient à l’esprit, c’est les limites de la classe : si on se fie à sa description en français, la seule présente lors de sa création, cette classe est censée contenir des « bataille[s] ayant eu lieu pendant la période du moyen âge, en occident ». Bon, la description précise explicitement l’Occident qui n’était qu’implicitement défini par le fait que le Moyen Âge est une notion d’historiographie occidentale, mais les limites restent assez floues.

  • Bataille en soi est discutable (on peut se poser la question d’y inclure ou non les sièges, par exemple), mais partons du principe que l’on a la même définition que pour l’élément « bataille (Q178561) » tout court qu’il remplace en tant que nature de l’élément (P31).
  • Par contre, « la période du moyen âge », c’est largement plus subjectif. Les dates varient pas mal. Si la plupart des historiens s’accordent à situer le début à l’année 476 [3]En revanche, la culture populaire a tendance à ignorer complètement le haut Moyen Âge. Tous les jeux de stratégie médiévale que je connais commencent en 1066 avec l’expédition de Guillaume le Conquérant. Si la période précédente est abordée, c’est dans des extensions, comme Crusader Kings II avec Charlemagne., la fin est plus floue. Même en ignorant le « long Moyen Âge » de Jacques Le Goff qui s’étend en gros de Justinien à la Révolution française, les dates généralement admises varient par pays mais sont situées dans la seconde moitié du XVe siècle.
  • Enfin, comme dit plus haut, le Moyen Âge est un concept occidental, ce qui recouvre une zone aux contours flous, aussi bien à l’époque actuelle que si on se limite au Moyen Âge : au début de la période, c’est l’Empire romain d’Occident, celui qui vient de s’effondrer sous les coups des barbares assoiffés de sang qui, etc., vous connaissez le roman national. À la fin, c’est, pour faire simple, la Chrétienté [4]enfin pas l’Éthiopie non plus, faut pas déconner., ce qui pose d’autres questions : à partir de quand peut-on inclure les batailles dans les pays orthodoxes ? Et dans les pays scandinaves/germaniques/nordiques ? Et les batailles impliquant des forces européennes mais se passant ailleurs, comme les Croisades, on les compte ? Autrement dit pour ce dernier cas, on définit « Occident » par le lieu de l’action ou par l’origine des belligérants ?

Par comparaison, l’approche standard de Wikidata (en utilisant « nature de l’élément (P31)bataille (Q178561) », date (P585) [5]ou « date de début (P580) » et « date de fin (P582) » si besoin., « lieu (P276) » et « participant (P710) » pour les cas abordés dans la liste ci-dessus) se révèle à la fois plus souple (on peut être très précis⋅e sur la date comme sur le lieu) et moins subjective que l’apposition de la classe bataille du moyen Âge…

Les données réelles

Du coup, avec des définitions aussi floues, on peut se demander comment les données sont utilisées…

Cherchons donc ça.

On a donc 687 éléments ayant cette nature, dont voici la liste par ordre alphabétique.

Répartition géographique

Plaçons donc les résultats sur une carte :

bataillesmoyenagecarte

http://tinyurl.com/jf4kvzw

Ouch, ça pique. Je veux bien admettre qu’on compte les batailles au Proche Orient, probablement liées aux Croisades, mais des chevaliers médiévaux dans le Golfe de Guinée ? au Mexique ? au Japon ? Il semblerait que la limitation de la classe à l’Occident ne soit pas une évidence pour tout le monde. Argh. Mais on est au moins raccord sur la période alors ?

Répartition temporelle

bataillesmoyenagefrisehttp://tinyurl.com/hkb6cqf

Si on place les résultats sur une frise, c’est nettement meilleur que sur la carte, avec seulement deux résultats manifestement erronés : la bataille d’Andrinople en 378 et celle de Szikszó en 1588 (vous ne devriez pas les voir ressurgir dans les résultats, j’ai corrigé ça.) Reste que la limite de fin reste arbitraire, contrairement à une requête normale où l’on peut choisir celle qui nous intéresse, que ça soit 1453 [6]Quand les Bretons sont venus sauver le cul des Français une énième fois à la bataille de Castillon. Ou alors c’est pour l’invention de l’imprimerie mobile par Gutenberg, ou la chute de Constantinople, allez savoir., 1492 [7]Quand les Français, ingrats (cf. note précédente), s’emparent de « la ville de Rennes et la fille qui est dedans », à moins que ça n’ait trait à la fin de la Reconquista et à l’expédition de Christophe Colomb…, ou n’importe quelle autre.

Si on résume, l’arbitraire des choix impliqués par une classe croisant de multiples critères la rend inutilisable en pratique, tout en compliquant la recherche des batailles « normales » puisque qu’on doit du coup inclure les sous-classes, juste pour récupérer les batailles ayant eu lieu en Europe (ou pas) entre 476 et 1453, ou 1492, ou 1500 (enfin on l’espère).

Ma conclusion ? Comme disait Jeanne la Flamme au siège d’Hennebont, foutez-y-moi le feu.

jeanne_flamme
Jeanne la Flamme, par Jeanne Malivel (1926)

Image d’en-tête : Le Combat des Trente (détail), par Pierre Le Baud (1480-1482)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Notes   [ + ]

1. Je suis déçu : il n’y a pas de sous-catégorie [[Category:Castles in Andalusia at night facing left]].
2. Wikipédia, quant à elle, hésite entre ces deux approches, selon les catégories.
3. En revanche, la culture populaire a tendance à ignorer complètement le haut Moyen Âge. Tous les jeux de stratégie médiévale que je connais commencent en 1066 avec l’expédition de Guillaume le Conquérant. Si la période précédente est abordée, c’est dans des extensions, comme Crusader Kings II avec Charlemagne.
4. enfin pas l’Éthiopie non plus, faut pas déconner.
5. ou « date de début (P580) » et « date de fin (P582) » si besoin.
6. Quand les Bretons sont venus sauver le cul des Français une énième fois à la bataille de Castillon. Ou alors c’est pour l’invention de l’imprimerie mobile par Gutenberg, ou la chute de Constantinople, allez savoir.
7. Quand les Français, ingrats (cf. note précédente), s’emparent de « la ville de Rennes et la fille qui est dedans », à moins que ça n’ait trait à la fin de la Reconquista et à l’expédition de Christophe Colomb…

Une réflexion au sujet de « De la classification sur Wikidata »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *